Malaisie orientale

10-06-2008

Drapeau

drapeau

Interprétation :

14 bandes horizontales blanches et rouges : les 13 Etats et Kuala Lumpur

Rectangle bleu : unité

Croissant : islam

Etoile jaune à 14 pointes

Posté par loy_sensei à 05:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Carte

O__est_la_Malaisie

Ce blog est destiné à la première étape de notre voyage : la Malaisie orientale ou Bornéo, et plus précisément l'état de Sabah.

borneo

Posté par loy_sensei à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Quelques données

Malaysia

Capitale : Kuala Lumpur

Superficie :329,750 km2

Pays limitrophes : Indonésie Indonésie Thailande Brunei

Climat : tropical, 2 moussons : celle du nord-est l'hiver et celle du sud-ouest l'été.

Meilleure saison pour voyager : Il faut éviter la mousson d'hiver (de novembre à février) sur la côte est de la péninsule et à Bornéo, mais aussi la période du Ramadan et du nouvel an chinois.

Population : 24,821,286

Groupes ethniques : Malais 50.4%, Chinois 23.7%, Indigènes 11%, Indiens 7.1%, autre 7.8%

Langues : malais (officielle), anglais, chinois, tamoul, télougou, malayalam, panjâbî et plusieurs langues indigènes en Malaisie orientale dont les plus courantes sont le iban et le kadazan

Religions : Musulman 60.4%, Bouddhiste 19.2%, Chrétien 9.1%, Hindouiste 6.3%, Confucianisme, Taoïsme, et autres religions traditionnelles chinoises 2.6%

Monnaie :Ringgit (MYR), 1 EUR = 4.94 MYR

Type de Gouvernement : Monarchie constitutionnelle

Devise nationale : "L'unité fait la force." (Bersekutu Bertambah Mutu)

Fête nationale : 31 août (commémoration de l'indépendance)

Posté par loy_sensei à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Kota Kinabalu

"Mesdames et messieurs bienvenu à l'aéroport international de Kota Kinabalu. Le ciel est dégagé, et la température extérieur est de 28 degrés"

Ca y est, c'est parti, nous avons atterri a Kota Kinabalu, KK pour les intimes, première étape de notre périple. On ne réalise pas encore tout à fait que nous venons de faire le premier pas pour une année extraordinaire. Mais ça va venir, on ne s'inquiète pas trop.

La ville est petite, les gens accueillants et souriants, la guest house très propre et pas trop chère, le marché au bord de la mer est un délice autant pour les yeux que pour les papilles, les enfants nous font d'énormes sourires, les étalages rivalisent de couleurs ... tout ça commence plutôt bien.

Petite formalité administrative, se faire faire nos visas pour l'Indonésie. On passe au consulat, ce qui nous fait traverser presque toute la ville du nord au sud, et on arrive au consulat. C'eût été trop simple que tout se passe facilement, donc il faut faire une lettre expliquant pourquoi nous voulons aller en Indonésie sans billets d'avion, faire des photocopies de la plaquette Asiatrip, ... l'administration quoi.

Découverte de la nourriture locale, suivie d'une bière sur les marches de notre guest house, et il est temps de de remettre de notre nuit blanche à préparer nos sacs.

Posté par loy_sensei à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11-06-2008

Préparatifs pour la prochaine étape

Comme on s'en était douté, ce matin-là, on se lève tard. Première tâche de la journée, trouver une solution à notre problème de carte bleue. On a une belle carte toute neuve, mais pas le code qui va avec. Pas pratique. Nombreux échanges plutôt stériles avec la banque.

Retour au consulat indonésien pour récupérer nos passeports, et de jolies visas dedans. Le hic, c'est que ce sont des visas de 40 jours. C'est notre faute, on avait dit à la dame qu'on pensait rester environ 40 jours (pensant qu'ils ne délivraient que des visas d'1 ou 2 mois), alors la dame nous a gentiment donné un visa de 40 jours. On saura pour la prochaine fois, il faut demander plus. 40 jours, on va devoir faire vite.

Suite de nos errances dans les rues de KK, nos pas nous mènent à l'office du tourisme qui nous indique une agence pour réserver nos places pour grimper le mont Kinabalu, le plus haut d'Asie du sud est. Tout est "full" pour le lendemain, m'enfin, on se console en se disant que c'était un peu trop cher pour nous. On se console aussi en mangeant un poissons et gambas grillés, un régal. Rajoutez à ça un ciel magnifique, comme on n'en a rarement vu, et vous aurez une idée du tableau.

Posté par loy_sensei à 13:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16-06-2008

Uncle Tan’s wildlife camp

De KK nous sommes partis vers Sandakan, en passant devant le mont Kinabalu mais sans s’y arrêter. Encore plusieurs coups de fil avec la banque, le problème avance mais n’est toujours pas résolu. Suite du programme, le Wildlife Camp sur la rivière Kinabatang, avec Uncle Tan. On grimpe dans le bus pour nous amener au QG d’Uncle Tan, mais le bus nous dépose à l’ancien QG, et à la bourre en plus. Je vois déjà le trip dans la jungle nous passer sous le nez. On a déjà zappé le mont Kinabalu, si en plus on rate ça, on n’aura fait que prendre le bus et squatter des guest houses chères ... super. Céline repasse en mode Pékin Express : elle arrête un pick up, on balance les sacs à l’arrière, et on saute à l’avant. On supplie le conducteur, qui ne parle pas un mot d’anglais, de nous déposer chez Uncle Tan, dont il n’a jamais entendu parler. On lui montre le numéro de téléphone sur un bout de papier, un coup de fil et c’est réglé, ouf. Mini bus et bateau sur la rivière, et nous voilà coupés du monde pour 3 jours et 2 nuits, dans la jungle, avec personne d’autre dans un rayon d’une dizaine de kilomètres. Huttes en bois, toilettes spartiates, pas d’eau courante, pas d’électricité ... l’exil. Ca fait vraiment du bien. Au menu, trekk de jour et de nuit, ballade en bateau sur la rivière, aussi de jour et de nuit, avec pour seuls compagnons quelques touristes comme nous, et les animaux de la jungle autour de nous, et on en a vu des animaux. Dans le camp, les macaques, les cochons sauvages, les varans, les lézards ... faisaient comme chez eux. Lors des excursions en bateau, les guides faisaient usage de leur troisième oeil : à 30~40 mètres, ils repéraient des grenouilles de 10cm de long, et tout ça de nuit. Grâce à eux, on a vu des martins pêcheurs, des hornbills (oiseaux avec une « corne » jaune sur le bec), des probiscus (singes à grands nez très courants dans la région), des aigles, des flying foxes (renards volants ?! Enormes chauves souris dont la tête ressemble à celle d’un renard), un crocodile, ... Le moment le plus stressant pour Céline a été le trekk de nuit. Les bruits de la jungle sont peu rassurants, pas plus que ce que l’on y voit : araignées, serpents, grenouilles venimeuses, scorpions, ... mais elle a tenu à le faire et s’en est tiré a merveille, une vraie warrior. Autre moment fort, celui ou nous avons eu la chance de voir un orang outan se balancer de branche en branche au-dessus de nos têtes. On a du passer près d’une heure à lui courir derrière pour le mitrailler de photos, les paparazi de la jungle. Du fait que cette zone soit protégée, les animaux ne se sont jamais sentis menacés par les hommes et se laissent approcher à distance raisonable sans trop de problèmes. Au bout de ces 3 jours, on est tout boueux (pas de douche dans la jungle, bien sûr) a patauger dans les marécages et à transpirer à grosse goute à cause de l’humidité. Mais nous avons passer un moment extraordinaire, grâce au staff du camp, tous jeunes, et tous amoureux de la nature et de leur métier.

Posté par loy_sensei à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19-06-2008

Semporna – Mabul – Sipadan

 

Après la jungle, les fonds marins. Semporna sera notre prochaine base pour aller plonger sur un site réputé pour être un des plus beaux du monde, rien que ça.

 

 

Toujours en galère de carte bleue – ça commence à être long, et surtout urgent à regler -, on trouve tout de même un club de plongée qui accepte que l’on paye après nos 3 jours de plongée, un club que l’on conseille à tous ceux qui veulent aller ploner là-bas : Scuba Junkie.

 

 

Premier jour, Mabul, une île à 40 minutes de bateau de Semporna. Plongée tranquile pour se rafraîchir la mémoire, ça fait un an et demi qu’on n’a pas été sous l’eau. Au bout de 20 minutes environ, je suis obligé de remonter à cause de problèmes « gastriques ». Les gaz se dilatent avec le changement de pression ... je passerai les détails. Céline fini sa plongée pendant que je cours aux toilettes de l’hôtel le plus proche. Ca commence bien. Pendant ce temps-là, Céline croise le chemin de 2 poulpes Napoléons énormes, et d’un poisson lion.

 

 

Deuxième plongée, toujours à Maboul, et là c’est du bonheur. Le site est magnifique, et nous avons même le privilège de nager avec des tortues vertes, vertes comme Ludivine et Natacha quand elles vont lire ça (gnark gnark), une raie, 2 poissons crocodile, des dizaines d’étoiles de mer et plusieurs autres poissons aux noms éxotiques.

 

 

La nuit et la journée suivante se passeront sur l’île. Encore un endroit sans rien, ou presque. On est hors du temps, dans un paradis mi terrestre, mi aquatique. Comment résumer la journée passée là-bas ... « plouf plouf » résume assez bien ce que nous avons fait. Masque, tuba, palme, soleil, mer transparente, sable blanc, hôtel au dessus de l’eau. Comme dit mon père, si c’est ça la misère, pourvu que ça dure.

 

 

Journée suivante, on attaque le vif du sujet, Sipadan, site de plongée figurant au top 3 des meilleurs spots du monde. On comprend vite pourquoi. L’île se trouve sur ce qui était un volcan, donc le dénivelé du fond marin est impressionnant, on passe de 5m de fond à plus de 200m de mur abrupt. Pemière plongée à South Point. Dès qu’on s’est jeté du bateau, on est accueilli dans l’eau par une tortue. Ce site en regorge, comme de requins (reef sharks) et autres baracudas. Le mot « requin » impressionne, mais ceux-la ne dépasse pas 1m20 de long et sont très paisibles. L’eau est ici très riche, et les poissons sont surdimensionnés par rapport à Maboul.

 

 

Après un break, on enchaîne sur Baracuda Point le bien nommé. Nous avons dû voir minimum 500 baaracudas, en flot continu au-dessus de nous. Pour mieux les voir sans se fatiguer à lutter contre le courant, on s’accroche au fond et on les regarde passer. Au bout d’une dizaine de minutes, une tortue nous passe devant, à moins de 40cm de nos masques. Ce fût vraiment un moment fantastique et mémorable. Ce n’est bien sûr pas tout ce que nous avons vu, mais c’est ce que nous retiendrons le plus.

 

 

Pendant que les autres font leur troisième plongée, on s’équipe comme la veille, tuba, masque et palmes et on par à l’aventure, avec en poche notre appareil photo « kivasoulo ». Et là, une fois de plus, on tombe sur plusieurs tortues. Un coup d’apné et on se photographie avec elles. On est plus excité que des gamins dans un magasin de jouets.

 

Pour conclure en beauté, on a enfin notre code de carte bleue. Décidemment, quelle journée.

Posté par loy_sensei à 13:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28-06-2008

Nos plus beaux clichés

flying_lizzard

frog


hornbill


leaf_bug


orang_utan


probiscus


scorpion


vegetation


starfish

selling_fish


turtle


us_in_paradise


kids_baloon


playing_in_the_water


Posté par loy_sensei à 14:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29-06-2008

Bye Bye Bornéo

Pour la suite de nos aventures rdv sur le blog Indonésie :  http://asiatrotteursid.canalblog.com/

Posté par loy_sensei à 07:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]